Parmi toutes les solutions pour trouver un financement pour son entreprise ou tout autre projet, il existe la technique dite de "love money" (l'argent de l'amour) qui correspond à l'argent prêté ou donné par un de ses proches, qu'ils soient dans sa propre famille ou qu'ils soient des amis. Il se présente soit sous la forme de crédit à taux préférentiel, soit sous forme de don.
S'il est un crédit, il faudra alors établir une reconnaissance de dettes et si c'est simplement un don, une déclaration aux impôts est indispensable.

Le "love money" donc consiste à faire le tour de ses amis et de sa famille pour constituer généralement un apport initial, une formule peu coûteuse mais qui peut engendrer des quiproquos : en effet, celui qui prête/donne de l'argent peut oublier les objectifs d'investissement au départ et peut décider de se retirer plus tôt que prévu. C'est pourquoi, on considère judicieusement qu'un pacte entre associés aide à supporter ce type de crédit car on peut fixer des conditions d'entrée et de sortie d'argent.

Cette façon de demande de crédit est sûrement la plus pratique et la moins compliquée, la difficulté restant tout de même à convaincre ses amis, sa famille de souscrire au capital de son entreprise : il faut dans ce cas-ci ne pas hésiter à présenter un business plan pour qu'ils voient où ils mettent les pieds (enfin leur argent) et répondre à toutes les interrogations.
A noter que grâce à la loi sur l'Initiative Economique (art. 29 et 30), il existe désormais des arguments financiers non négligeables qui peuvent aider les amis et la famille à soutenir définitivement le projet ou l'entreprise en cours de création.