Investir dans une entreprise innovante ou dans une jeune entreprise à fort potentiel permet – c'est l'un des nombreux avantages – de diminuer ses impôts et de bénéficier d'avantages non-négligeables.
Dans la limite de 50000 euros placés pour une personne et de 100000 euros dans le cadre d'un couple, n'importe quel contribuable peut récupérer jusqu'à 18% des sommes investies.
Mais il existe quelques conditions pour en bénéficier, notamment celle de souscrire à l'ouverture du capital ou participer à une augmentation du capital d'une entreprise dans les premières phases de son développement, ou dans une phase d'expansion également.

Comment cela se passe-t-il ?
Il faut passer par un fond d'investissement de proximité appelé FIP ou un fond commun de placement dans l'innovation (FCPI). Le plafond de la réduction d'impôt tombe alors à 12000 euros pour une personne seule et 24000 dans le cadre d'u couple. De plus, si le souscripteur crée une activité dans un lieu qui demande à être dynamiser à nouveau, les bénéfices réalisés sont alors exonérés d’impôt pendant près de 7 ans à compter de la date de création d'activité.

Pour en revenir au FIP et FCPI, ces deux fonds bénéficient du même régime fiscal ; souscrire à l'un d'eux donne droit à une réduction d'impôt égale à 25% des sommes versées, dans la limite citée plus haut.
Nota bene : les plus-values réalisées lors de la liquidation du fond de placement sont exonérées d'impôt, hors prélèvements sociaux.

Attention :à partir du 1er janvier 2013, l'investissement dans les FCP ne pourra plus apporter de réductions d'impôts.