Rédacteur Web, ce n’est pas qu’écrire sur le Web. Retour sur une profession polyvalente qui ne cesse de se diversifier et d’évoluer depuis quelques années. Des agences spécialisées dans la rédaction de contenu web délocalisent leurs plateaux de production à Madagascar et font appel à des équipes qualifiées, dont la plupart sont les jeunes, pour exercer le métier. Chacun pourrait en tirer profit. D’autres ne sont pas de cet avis.
cropped-BOITE2.com-logo-2.jpg

BOITE2.COM fait parti de ces agences externalisation offshore qui se situent à Madagascar. Leur but est de faire profit du partenariat avec les clients étrangers qui cherchent à approvisionner leurs sites web. Etant donné le coût de la main d’œuvre plus avantageux (un sujet dont nous allons évoquer plus loin), c’est à dire moins cher qu’à l’étranger, beaucoup sont attirés par l’offre, et d’autres implantent directement leur propre agence dans notre pays. La rédaction web fait parti de leurs activités.

Nous pouvons dire que c’est un métier à part entière. Un bon rédacteur doit être avant tout créatif et original. La curiosité, l’ouverture d’esprit, et culture générale sont des qualités indispensable pour pouvoir exercer cette profession rigoureuse, mais accessible à tous. Il va s’en dire qu’une parfaite maîtrise de la langue écrite (grammaire, orthographe, vocabulaire et syntaxe) sont des compétences primordiales dans ce domaine. La rédaction web est à la fois précise, simple et concise. En gros, un rédacteur web est animé par l’écriture et l’envie de partager sa fine plume avec les lecteurs.

Plusieurs types de missions peuvent être confiées à un rédacteur web. Par exemple : écrire du contenu, optimiser du texte pour le référencement, créer des statuts pour des réseaux sociaux, animer un blog, etc. En général, le travail se fait en 5 étapes : le repérage d’information, la vérification des sources, l’analyse avant la synthèse, la rédaction et enfin le suivi et mise à jour régulière du contenu.
Tout cela à quel prix lorsque nous parlons de profit pour les deux côtés ? Si on revient en 2014, en parlant bien sur des tarifs à Madagascar, l’entrée de gamme se situe à environ 5 euros pour 300 à 500 mots, 5 à 12 euros pour le moyen de gamme, et les gros clients qui exigent une qualité irréprochable peuvent donner à plus de 15 euros mais ils sont rares. Le problème qui persiste est que les clients qui demandent des prix plus bas sortent l’argument : « Ouais, mais un malgache peut vivre avec 100 euros par mois. Et vous demandez un tel prix pour votre rédaction web ? » et d’autres répondent : « On leur conseille d’essayer de vivre à Madagascar avec 100 euros par mois et on en reparlera ! », mais sans ces soit disons petit boulot, que ferions nous ? Certaines personnes le voient sous un autre angle et pensent qu’« avec un même prix, ces entrepreneurs ne se seraient pas donné la peine d’implanter leurs plateaux de production à Madagascar. Ils auraient préféré rémunérer des agents locaux dans leurs pays. »

Le fait est que nous sommes actuellement un pays pauvre, et les investissements étrangers donne une opportunité pour la plupart de décrocher un travail. Cela réduit considérablement le taux de chômage à Madagascar malgré la divergence d’opinions sur le sujet.

 

Paiement par :

  • Mvola
  • Airtel Money
  • Orange Money
  • Western Union
  • Virement Bancaire

boite2.com virement-bancaire

BOITE2.com western-union envoyez de l'argent pour le mieux

paypal money BOITE2.comorange money madagascarairtel money madagascar

MVOLA Telma mobile money

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.