Le géant Google a lancé le 24 avril dernier son nouvel algorithme appelé « Pingouin » dans l’optique de chasser le « web spam », c’est-à-dire les techniques de surestimation et de sur-optimisation des sites Internet pour arriver en tête des premières pages des moteurs de recherche.
Ce filtre veut pouvoir favoriser les sites dits « white hat » (dont le référencement naturel est utilisé comme moyen d’aide à la création de contenu de qualité) face aux sites dits « black hat » qui utilisent, eux, des techniques abusives de référencement tel que le »web spam ».

Tous les sites considéré comme pouvant « projeter » du spam qu’il soit offline ou online, sera visé puis éradiqué. Avec ce nouvel algorithme, Google recherche encore plus loin sa compréhension des mécanisme humains et cherche à affiner la distinction faite par l’utilisateur lorsqu’il tape une requête sur un moteur de recherche (Google en l’occurrence) et la recherche effectivement obtenue.

infographie Referenceur, les qualités pour réussir le métier dans le search marketing avec les mises à jour Google Panda, Google Penguin

Désormais, Google grâce à son expérience, son savoir-faire, grâce à sa capacité à comprendre les modèles du « linking », grâce à sa compréhension de la sémantique web et connaissant de mieux en mieux les habitudes de internautes, Google, oui, peut extrapoler les résultats les plus pertinents pour chaque internaute.
C’est véritablement une nouvelle ère qui s’ouvre avec l’algorithme Pingouin puisque le moteur de recherche identifie parfaitement si tel ou tel lien contient du spam.

Comment se préparer face à Google Pingouin ?
grâce à des outils tels que Google Analytics, il est possible de suivre l’évolution de son trafic Internet et si ce dernier diminue, il est primordial de faire un peu de ménage, c’est-à-dire d’éliminer toute ce qui peut être considéré comme spam comme la répétition de mots-clefs.
Il faut savoir écrire et intégrer un site Internet en fonction des internautes et non de ce que les moteurs de recherche demandent le plus souvent.