Internet permet l'accès à l'information bien plus rapidement que les médias classiques. Certains sites sont actualisés en temps réel et c'est ainsi que l'on peut améliorer la gestion de crise. Publier des informations sur twitter permet de faire connaitre les faits et de renvoyer au site officiel de l'entreprise.
Malgré tout, il faut résister à la tentation de se précipiter, il faut réunir toute l'information disponible avant de réagir ou de communiquer. Le web crée aussi des réactions contradictoires : à la fois les gens suivent l'actualité sur le web car c'est le média le plus moderne mais les gens continuent à le considérer comme un média moins important car “irréel” et moins utilisé par toute la population. en effet, internet s'est imposé parmi les jeunes mais les personnes plus âgées se méfient encore de ce média issu de l'électronique.

En général la communication sur le web est assez faible car les internautes se chargent des commentaires et des explications. En cela, le web est un média coopératif complètement opposé à la télévision ou à la radio par exemple ou le téléspéctacteur reçoit les opinions sans pouvoir les commenter.
Une entreprise en crise doit plutôt diffuser des faits sur internet plutôt que de répondre aux opinions car sur la Toile les opinions sont multiples et incontrolables alors que les faits sont vérifiables. Les opinions permettent d'en savoir plus sur la réaction du public et ainsi ajuster la communication à la cible.

L'utilisation de mots-clés sur les moteurs de recherche est aussi un élément fondamental de la gestion de crise car ainsi vous controlez une partie de l'espace du net et vos informations seront présentes sur la toile.
La plupart des entreprises utilisent des vidéos pour diffuser leur communication de gestion de crise. C'est une manière de donner un visage à l'entreprise, ce type de déclaration est bien plus humain qu'un communiqué de presse.