FERME BIO D’AMBOHIMANGA, startupevent, emarketingevent

 

LE PROJET LE PROJET FERME BIO D’AMBOHIMANGA

Et donc, le prochain projet c’est de revenir sur terre, et qui va concerner une ferme, pas d’une ferme classique qu’on peut en trouver des millions à Madagascar, mais une ferme biologique. Donc, pour cela, je vais appeler Mademoiselle Stéphie ANDRIANAIVO pour présenter le projet.

Mlle Stéphie ANDRIANAIVO : « Bonsoir à tous. Je m’appelle ANDRIANAIVO Stéphie. Donc, je suis la responsable en gestion du projet Ferme bio d’Ambohimanga. Ca n’a rien avoir avec le Web et tout, mais on peut s’associer avec le Web et travailler avec le Web. Alors, c’est bon ? Vous entendez bien là bas ? Ok.

Alors, le nom du projet c’est « Ferme bio d’Ambohimanga ». Nous allons parler aujourd’hui du concept, du projet et des particularités avantages du projet, la mise en œuvre de notre projet et le coût et financement du projet.

Alors, le concept, nous pouvons constater que le monde retourne en son nom naturel, c’est-à-dire ils utilisent de l’énergie renouvelable et consomment des produits naturels, ils construisent aussi des maisons écologique. Notre projet part donc dans ce concept, revenir vers le milieu naturel.

Le Projet. Notre projet. Qu’est ce que le BIO ? Le BIO c’est tous simplement des produits sans progrès chimique ni pesticides, soient des produits naturels. Nous avons choisis d’implanter notre exploitation à Ambohimanga. Vous avez une photo du terrain ici. C’est un peu comme ça. Nous y verrons divers espèces de canards, d’oies et de dindons. Les produits qui seront misent sur le marché grâce à cette élevage seront des canards et oies vivants, des canards et oies vidés, des canards et oies gras et du coq.

emarketingevent logoAlors, les Particularités avantages. Nous pouvons dire que notre projet est particulier, parce que primo nous exploitons sur une espace vaste, l’eau est approximité, et les matières premières accessibles. Deusio, les travaux ont été déjà commencés. Comme vous pouvez voir sur les photos, il y a des maisons des personnels et dépôts. Deuxième photo, des clôtures en dure. Troisième photo élevage de canards et d’oies. Et nous avons déjà fait aussi des plantations, ici c’est l’arachide, c’est l’aliment des canards. Tertio, nous développons une technique d’élevage auto-suffisante. L’avantage de notre projet et qui permettra à la région d’Ambohimanga d’évoluer. Et plus tard, on va créer des emplois dans la région. Un des buts est également de satisfaire les demandes de marché, mais surtout de donner aux Malgaches la possibilité de manger sainement.
Emarketingevent Startup Madagascar 25 Sept 2014

La mise en œuvre. Nous voyons ici le schéma expliquant le circuit permet de l’amélioration de nos canards. D’abord, ils vont manger des aliments comme le maïs, le manioc, le sanglier. Il y a aussi les arachides comme vous l’avez vu dans la photo précédente. Il y a aussi les escargots, les verres de terre et les fians après seront stockés et donnera par la suite du bio gaz qui va produire de l’énergie pour la ferme. Plusieurs installations seront donc nécessaires. Il y a l’énergie éolienne, le système bio gaz, un château d’eau, six pièces de carraoudière, un abattoir au conditionnement, la mise en place d’une chambre froide et l’achat d’un fourgon. Les produits seront misent en vente direct à Ambohimanga, dans nos points de vente à Tanà chez les transformatrices moyennes et grandes surfaces de la capitale et des provinces.

Le coût et financement du projet. Nous vous présentons ici un bilan prévisionnel de la première année d’exploitation. Les investissements que je dis tout à l’heure, elle ne portera sur le total de 76 millions d’ariary. Donc, un financement d’environs 70 millions d’ariary nous serons nécessaires. Le fond de roulement, dont nous avons besoins sur une durée d’un an s’élèvera à 65 millions d’ariary. Nous comptons produire 800 têtes de canards, 800 têtes d’oies pour l’année, la première année. Et nous prévoyons de vendre alors 2660 kilos de canards. Supposons qu’un kilo de canard fait 1000 ariary, si on fait un petit calcul ça fait environs 21 millions 280 milles ariary pour l’année. Si un kilo d’une oie fait 9000 milles ariary, si on compte 4900 pour la première année, on trouve la vente d’oie va donner 44 millions 100 ariary, soit un chiffre d’affaire prévisionnel total de 65 millions 390 milles ariary.

Pour conclure, notre vision à nous est de mettre en place une atmosphère BIO. C’est une filière encore exploitable et un marché très ouvert. Elevage Bio est une garantie d’une naturalité et de causticité. Notre principe sera de respecter l’environnement et le bien être des animaux. Notre dernier mot sera donc « vivons sainement, mangeons bio. »

 

« Si vous avez des questions, ça nous fera plaisir d’y répondre. »

« J’ai peut être une question sur le lien entre l’internet et tous ça ? Au moins, vous avez des talons, car il y a des gens qui peuvent faire le développement peut être du site et vous permettent de vendre, parce que vous voulez vendre vos produits plus tard. »

Mr. Franck PARIENTI : « Juste un mot. Merci pour la présentation qui est actionnelle et vos projets sont vraiment intéressants. Peut être que vous pouvez compter sur moi en tant que client pour vous acheter du foie de la bio. Et de part d’éventuelles expériences que j’ai pu avoir à l’étranger, et de nombreuses entreprises qui aujourd’hui ont créé justement des sites internet, par exemple pour vos produits bios. Je prends par exemple à de nombreuses entreprises en France qui ont mi en place des fermes bios et qui les vendent directement sur internet. Donc, je pense éventuellement à vous, puisqu’ils vendent directement sur internet à des restaurants, à des personnes qui ont envies d’acheter des vrais produits bios et manger sain. Donc, le couple formé entre les développeurs et votre projet de faire Bio. Et d’une manière général, ça sent vraiment très intéressant.

 

Et donc, le prochain projet c’est de revenir sur terre, et qui va concerner une ferme, pas d’une ferme classique qu’on peut en trouver des millions à Madagascar, mais une ferme biologique. Donc, pour cela, je vais appeler Mademoiselle Stéphie ANDRIANAIVO pour présenter le projet.

Mlle Stéphie ANDRIANAIVO : « Bonsoir à tous. Je m’appelle ANDRIANAIVO Stéphie. Donc, je suis la responsable en gestion du projet Ferme bio d’Ambohimanga. Ca n’a rien avoir avec le Web et tout, mais on peut s’associer avec le Web et travailler avec le Web. Alors, c’est bon ? Vous entendez bien là bas ? Ok.

Alors, le nom du projet c’est « Ferme bio d’Ambohimanga ». Nous allons parler aujourd’hui du concept, du projet et des particularités avantages du projet, la mise en œuvre de notre projet et le coût et financement du projet.

Alors, le concept, nous pouvons constater que le monde retourne en son nom naturel, c’est-à-dire ils utilisent de l’énergie renouvelable et consomment des produits naturels, ils construisent aussi des maisons écologique. Notre projet part donc dans ce concept, revenir vers le milieu naturel.

Le Projet. Notre projet. Qu’est ce que le BIO ? Le BIO c’est tous simplement des produits sans progrès chimique ni pesticides, soient des produits naturels. Nous avons choisis d’implanter notre exploitation à Ambohimanga. Vous avez une photo du terrain ici. C’est un peu comme ça. Nous y verrons divers espèces de canards, d’oies et de dindons. Les produits qui seront misent sur le marché grâce à cette élevage seront des canards et oies vivants, des canards et oies vidés, des canards et oies gras et du coq.

Alors, les Particularités avantages. Nous pouvons dire que notre projet est particulier, parce que primo nous exploitons sur une espace vaste, l’eau est approximité, et les matières premières accessibles. Deusio, les travaux ont été déjà commencés. Comme vous pouvez voir sur les photos, il y a des maisons des personnels et dépôts. Deuxième photo, des clôtures en dure. Troisième photo élevage de canards et d’oies. Et nous avons déjà fait aussi des plantations, ici c’est l’arachide, c’est l’aliment des canards. Tertio, nous développons une technique d’élevage auto-suffisante. L’avantage de notre projet et qui permettra à la région d’Ambohimanga d’évoluer. Et plus tard, on va créer des emplois dans la région. Un des buts est également de satisfaire les demandes de marché, mais surtout de donner aux Malgaches la possibilité de manger sainement.

La mise en œuvre. Nous voyons ici le schéma expliquant le circuit permet de l’amélioration de nos canards. D’abord, ils vont manger des aliments comme le maïs, le manioc, le sanglier. Il y a aussi les arachides comme vous l’avez vu dans la photo précédente. Il y a aussi les escargots, les verres de terre et les fians après seront stockés et donnera par la suite du bio gaz qui va produire de l’énergie pour la ferme. Plusieurs installations seront donc nécessaires. Il y a l’énergie éolienne, le système bio gaz, un château d’eau, six pièces de carraoudière, un abattoir au conditionnement, la mise en place d’une chambre froide et l’achat d’un fourgon. Les produits seront misent en vente direct à Ambohimanga, dans nos points de vente à Tanà chez les transformatrices moyennes et grandes surfaces de la capitale et des provinces.

Le coût et financement du projet. Nous vous présentons ici un bilan prévisionnel de la première année d’exploitation. Les investissements que je dis tout à l’heure, elle ne portera sur le total de 76 millions d’ariary. Donc, un financement d’environs 70 millions d’ariary nous serons nécessaires. Le fond de roulement, dont nous avons besoins sur une durée d’un an s’élèvera à 65 millions d’ariary. Nous comptons produire 800 têtes de canards, 800 têtes d’oies pour l’année, la première année. Et nous prévoyons de vendre alors 2660 kilos de canards. Supposons qu’un kilo de canard fait 1000 ariary, si on fait un petit calcul ça fait environs 21 millions 280 milles ariary pour l’année. Si un kilo d’une oie fait 9000 milles ariary, si on compte 4900 pour la première année, on trouve la vente d’oie va donner 44 millions 100 ariary, soit un chiffre d’affaire prévisionnel total de 65 millions 390 milles ariary.

Pour conclure, notre vision à nous est de mettre en place une atmosphère BIO. C’est une filière encore exploitable et un marché très ouvert. Elevage Bio est une garantie d’une naturalité et de causticité. Notre principe sera de respecter l’environnement et le bien être des animaux. Notre dernier mot sera donc « vivons sainement, mangeons bio. »

 

« Si vous avez des questions, ça nous fera plaisir d’y répondre. »

« J’ai peut être une question sur le lien entre l’internet et tous ça ? Au moins, vous avez des talons, car il y a des gens qui peuvent faire le développement peut être du site et vous permettent de vendre, parce que vous voulez vendre vos produits plus tard. »

Mr. Franck PARIENTI : « Juste un mot. Merci pour la présentation qui est actionnelle et vos projets sont vraiment intéressants. Peut être que vous pouvez compter sur moi en tant que client pour vous acheter du foie de la bio. Et de part d’éventuelles expériences que j’ai pu avoir à l’étranger, et de nombreuses entreprises qui aujourd’hui ont créé justement des sites internet, par exemple pour vos produits bios. Je prends par exemple à de nombreuses entreprises en France qui ont mi en place des fermes bios et qui les vendent directement sur internet. Donc, je pense éventuellement à vous, puisqu’ils vendent directement sur internet à des restaurants, à des personnes qui ont envies d’acheter des vrais produits bios et manger sain. Donc, le couple formé entre les développeurs et votre projet de faire Bio. Et d’une manière général, ça sent vraiment très intéressant.

 

 

FERME BIO D’AMBOHIMANGA, startupevent, emarketingevent

Ecrivez votre observation ci dessous ↓ c'est simple et rapide ↓, Please write your comment below ↓