Qu’elles soient des entreprises d’envergure internationales ou juste des PME, tous ont recours à l’externalisation. C’est un procédé qui consiste à recourir à un prestataire extérieur pour l’accomplissement de toute ou une partie d’une tâche. La tâche en question a été auparavant assurée par l’entreprise ou bien une nouvelle qu’elle juge ne pas être en rapport directe avec ses activités. En effet, si une entreprise décide d’externaliser, c’est dans le but de se recentrer sur son cœur de métier. Une externalisation efficace doit être basée sur de nombreux paramètres aussi importants les uns que les autres.

Externalisation des services informatiques

Le domaine de l’informatique reste encore le leader dans ce type de partenariat. La création d’un site internet fait souvent l’objet d’une délocalisation. En effet, la société dépensera beaucoup en engageant des spécialistes en informatique. Un prestataire pourra assurer cette fonction avec un coût relativement bas. C’est ce qu’on appelle outsourcing informatique. Ce
phénomène est favorisé par l’existence des nouvelles technologies et de connexion internet à haut débit. Tous les échanges se feront, par exemple, à travers le web via les visioconférences. En plus, la création d’un site internet ne nécessite aucunement l’intervention de son propriétaire. Cela signifie qu’une fois le travail accompli, le site sera juste mis en ligne.

Un choix de prestataire indépendant de la facture

Si dans la majorité des cas, le facteur coût prédomine, il est à savoir que ce n’est pas le seul. En effet, la plupart des prestataires de service se trouvent dans les pays en voies de développements ou les pays émergeants. La main d’œuvre y est bon marché. Si on se base sur ce facteur uniquement, les résultats obtenus ne seront pas peut être à la hauteur de ceux envisagés. Le nombre de prestataires de service pullulent sur internet. Il est impossible de deviner la capacité d’un tel ou tel prestataire. La comparaison des prix est nécessaire. Les autres qualifications des prestataires doivent aussi être prises en compte. La création d’un site internet à vocation pornographique ne peut pas être confiée par exemple à un prestataire se trouvant dans un pays où la loi interdit ce genre de contenu.

Société et prestataire, un tandem particulier

A la différence des autres procédés de délocalisation ou de sous-traitance, l’externalisation requiert des relations plus humaines que commerciales. Les services offerts par le prestataire sont utiles au bon déroulement des activités de la société même s’il ne fait pas régulièrement l’objet d’un suivi et contrôle de la part de cette dernière. La confiance entre les deux parties est obligatoire pour garantir un bon fonctionnement du tandem. En plus, le contrat doit stipuler clairement les missions qui relèveront de la compétence de chacune des deux parties. Enfin, la société doit s’assurer de l’efficacité du prestataire en assignant une ou plusieurs personnes à cette mission. Externaliser ne veut pas dire une confiance aveugle ou une dépendance totale envers l’un ou l’autre, la notion de clientélisme doit être bien définie dans une feuille de route régissant la relation entre la société et le prestataire. C’est un paradoxe qui caractérise bien le phénomène d’externalisation.