Les entreprises dites innovantes sont des jeunes sociétés qui créer et développent de nouveaux produits, elles ne sont pas encore rentables et ont besoin de financement lorsqu’elles sont en phase d’expansion, de développement voire même de recherche. Pour cela, des aides spécifiques peuvent être accordées sous forme de crédit : des aides d’abord publiques, des aides régionales, nationales, européennes.
A savoir que chaque aide octroyée correspond à une phase précise d’un projet, le crédit correspond à une étape du développement de l’entreprise innovante.

Quels sont ces crédits ?
Voici une liste non echaustive de ces quelques aides :
– Aide au projet innovant (y compris transfert de technologie) : remboursable en cas de succès, soutien jusqu’à 50% des dépenses retenues ;
– Aide au partenariat technologique (APT) : subvention plafonée à 50000 euros ;
– Prestation technologique réseau (PTR) : Dispositif régional. Subvention plafonnée à 10000 euros ;
– Caution sur projet innovant : garantie de caution bancaire ;
– Contrat de développement innovation : Prêt de 40 à 300000 euros en co-financement avec une banque ;
– Garantie innovation OSEO : Garantie des interventions des banques et organismes de fonds propre ;
– Aide régionale à l’innovation et au transfert de technologie (ARITT) ;
– Agence Nationale de la Recherche (ANR) : Appels à projets thématiques ;
– Contrat de développement participatif ;
– Programme Cadre de Recherche et développement (PCRD) : Subventions européennes.

De nombreux sites Internet sauront accompagner ceux qui recherchent des crédits pour leurs entreprises innovantes afin de bénéficier d’avantages les crédits d’investissement pour entreprise, les exonérations de taxe pour les PME ou encore les aides à l’embauche dans une entreprise.